camara
estenopeica35.com
logo



historia
historia
leonardo

Léonard de Vinci
(1452-1519)

Je dis que si la façade d’un édifice, ou de tout autre espace ouvert, illuminé par le soleil a en face un autre immeuble, et que si dans la façade qui n’est pas face au soleil se réalise une petite ouverture arrondie, tous les objets illuminés projetteront leur image par cet orifice, et seront visibles à l’intérieur de l’immeuble, sur la paroi opposée, qui devra être blanche, et qu’ils seront inversés ; et que si l’on pratique des ouvertures similaires à plusieurs endroits de la même paroi, on obtiendra à chaque fois un résultat identique. On peut ainsi déduire que les images des objets illuminés sont dans toute la paroi, et qu’elles sont toutes dans chaque minuscule partie de celle-ci. La raison est que cet orifice admet un peu de lumière dans l’immeuble, et la lumière introduite par celui-ci provient d’un ou de plusieurs corps lumineux. Si ces corps ont des formes et des couleurs, les rayons qui génèrent les images ont des formes et des couleurs, comme les auront les représentations sur la paroi.

Léonard de Vinci

Webdesign: e@e
Léonard se référait ainsi à la chambre noire dans son texte intitulé « Démontrer comme tous les objets situés en une certaine position sont dans tous les endroits et sont tous dans chaque endroit ». Il établissait ainsi la base de tous les systèmes optiques photographiques actuels, récupérant des découvertes que se trouvaient déjà chez Aristote et Alhazen. Postérieurement, les lentilles utilisées dans les appareils photographiques se sont améliorés en netteté et luminosité, mais elles n’ont jamais dépassé le système de représentation d’une chambre noire avec sténopé.